VW Golf GTI TCR – ESSAI : d’hommage collatéral

Paradmin

VW Golf GTI TCR – ESSAI : d’hommage collatéral

En hommage à son homologue sévissant sur les circuits du monde entier, la plus célèbre des GTI se griffe d’un label qui fleure bon la compétition. A moins que ce ne soit le parfum de la déception.

Le monde se divise en deux catégories. Il y a les fans de la Golf GTI, dont nous faisons volontiers partie. Et il y a les autres. Ceux qui la trouvent, comment dire, trop…Ou pas assez… Pour faire simple, qui lui reprochent de ne pas être une Renault Mégane RS ou Honda Civic Type R.

Volkswagen daigne toutefois faire un pas vers ces insatisfaits par le biais d’une plus exclusive version TCR ; du nom de son homologue engagée dans d’innombrables championnats de voitures de tourisme à travers la planète par le département Motorsport du constructeur allemand.

Vedette d’une catégorie dont la puissance moyenne s’est envolée ces dernières années vers les 300 ch, la compacte de Wolfsburg saisit ici l’occasion de se remettre à niveau. C’est une évidence dès les premiers tours de roues. Sans se départir de son élasticité quasi inégalable, l’indéboulonnable 2.0 TSI dévoile un supplément de vigueur flagrant.

Pas de doute, les 45 ch ajoutés aux 245 premiers de la GTI Performance sont bien présents. Au point qu’il n’est pas nécessaire d’écraser la pédale des gaz comme une brute pour passer d’un virage à l’autre en un minimum de temps et avec un maximum de gourmandise. Le plaisir réside même dans l’obligation de doser l’accélération pour ne pas mettre en péril la motricité du train avant, tout en éprouvant la grisante sensation d’en avoir encore sous le pied. Les 380 Nm étant disponibles sur une large plage qui s’étale de 1 800 à 5 300 tr/min, la mécanique se tient constamment prête à toute éventualité.

Indéniablement plus costaud, le bloc à double injection (directe et indirecte) ne se fait, hélas, pas beaucoup plus expressif. Il y a bien une ligne d’échappement inox spécifique pour rehausser l’ambiance sonore. Le râle caractéristique du 4-cylindres turbo se fait plus présent à l’accélération, tout comme les crépitements au lever de pied, en particulier une fois le mode Sport engagé.

Mais inutile d’insister lors des montées en régime. Il n’y a rien à découvrir en repoussant l’aiguille du compte-tours au-delà des 6 000 tr/min. A part peut-être une vitesse maxi relevée à 260 km/h…

Imposée, la boîte robotisée DSG à 7 rapports tend en prime à davantage lisser le caractère moteur que son équivalente mécanique. Un tel choix se justifie néanmoins par le fait que l’inspiratrice de cette drôle de GTI, la véritable version TCR de course elle-même, s’en remet, en série, à une transmission à double embrayage similaire.

Dommage cela dit que ce mimétisme ne se soit pas étendu jusqu’au châssis. Probablement peu fiers de s’être contentés du minimum syndical, les ingénieurs de la firme avouent tout juste avoir opté pour des ressorts raidis de 10% et une hauteur de caisse minorée de 5 mm par rapport à l’exécution Performance. De quoi dégrader le confort qui fait toute la polyvalence d’une Golf GTI sans que le comportement, lui, s’en trouve particulièrement déluré.

Personne ne boudera le supplément de précision, notamment décelée au moment de prendre appui en entrée de virage. L’amortissement piloté préserve des mouvements de caisse parasites à la faveur d’une plus grande réactivité au moindre braquage. La combinaison du différentiel autobloquant et d’une gestion spécifique de l’assistance de direction consolident également le sentiment de connexion avec le train avant, primordial au volant d’une traction de près de 300 ch.

Sans l’ombre d’un doute, la Golf reste cette fidèle compagne, rapide et (très) efficace, à laquelle il est possible de faire confiance les yeux fermés (ou presque) malgré l’élévation de ses performances. Mais elle demeure aussi incapable de resserrer la courbe comme une Peugeot 308 GTi. Ou de l’arrondir généreusement à la façon d’une Mégane RS dotée du pack Cup en pivotant sur elle-même.

En France, où une centaine d’exemplaires seulement devraient être alloués aux concessionnaires, la marque n’a même pas prévu de donner accès aux Michelin Pilot Sport Cup 2 semi-slicks dont bénéficieront certains marchés.

Si prometteur, le label TCR apposé au bas des portières laisse donc définitivement perplexe. Ou nostalgique d’une époque, pas si lointaine, où Volkswagen imaginait une GTI Clubsport S plus puissante, plus légère, plus radicale, dépourvue de banquette arrière… Et sans forcément “s’enflammer” sur le tarif qui frôle ici les 48 000 €.

Notre verdict

GTI, oui. TCR, sûrement pas. Cette Golf ne parvient à justifier qu’une partie de son appellation prometteuse et de son tarif déraisonnable.

On aime

  • Facilité de conduite
  • Brio moteur-boîte
  • Qualité de fabrication

On aime moins

  • Polyvalence en retrait
  • Appellation TCR usurpée
  • Tarif prohibitif

Fiche technique Volkswagen Golf GTI TCR

ACHETER

  • Version essayée : 47 590 €
  • À partir de 47 590 €
  • Conso moyenne constructeur/durant l’essai (l/100 km) : 6,7/10,4
  • CO2/malus : 144/1 050 €
  • Puissance fiscale : 18 CV
  • Pays de fabrication : Allemagne

Gamme proposée

  • Essence de 85 à 290 ch, de 20 650 € à 47 590 €
  • Diesel de 115 à 150 ch, de 26 680 à 41 830 €
  • Electrique 136 ch, 42 090 €

CONDUIRE

  • Moteur : avant transversal, 4-cylindres, turbo, injection directe et indirecte, distribution et levée des soupapes d’admission variables, 16 soupapes, 1 984 cm3, distribution par chaîne, stop & start.
  • Transmission: traction, robotisée double embrayage 7 rapports
  • Puissance (ch à tr/min) : 290 à 5 400
  • Couple (Nm à tr/min) : 380 à 1 800
  • Poids (kg) : 1 485
  • Long.xlarg.xhaut. (m) : 4,27×1,80×1,48
  • Empattement (m) : 2,63
  • Réservoir (l) : 50
  • Vitesse maxi (km/h) : 260
  • 0 à 100 km/h : 5”6
  • Pneus de série : 235/35 R19
  • Pneus de l’essai : Pirelli P Zero

VIVRE

  • Coffre à 5/2 (l) 380/1 270

PRINCIPALES CONCURRENTES

  • Honda Civic Type R, à partir de 40 680 €
  • Renault Mégane RS, à partir de 38 100 €
  • Seat Leon Cupra, à partir de 37 780 €

Toujours plus de GTI sur auto-moto.com :

VW up! vs Polo vs Golf – ESSAI : bienvenue chez les G’TI

Hyundai i30 N vs Peugeot 308 GTi : des chiffres et des lettres (avis, comparatif, prix, technique…)

Comparatif GTI 2016 : Focus RS / Civic Type R / Peugeot 308 GTi / Leon Cupra [VIDEO]

Go to Source
Author: Romain Vannier

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer