Sécurité routière : léger recul de la mortalité en novembre

Paradmin

Sécurité routière : léger recul de la mortalité en novembre

Après un mois d’octobre satisfaisant, la mortalité routière continue sa baisse en novembre avec 5 décès de moins que l’an dernier à la même période. Les seniors de plus de 65 ans sont en revanche plus touchés qu’auparavant.

Effet 80 km/h ou non, la mortalité routière ne cesse de baisser depuis cet été, hormis en septembre. Après un mois d’octobre plutôt encourageant, la Sécurité Routière a enregistré un mois de novembre dans la même lignée, avec un recul de 1,8 % par rapport à l’an dernier à la même période. Au total, ce sont donc 5 personnes de moins qui ont perdu la vie sur les routes françaises, une petite baisse, certes, mais tout de même très appréciable et signe d’une bonne évolution sur le long terme.

Il semblerait en effet que tous les voyants aient été au vert pour ce mois de novembre, puisqu’outre les morts, le nombre de blessés a également subi un léger recul de 4,2 %. Au total, ce sont tout de même 4.752 accidents corporels qui ont été enregistrés sur cette période, un nombre qui reste évidemment trop grand mais qui dégringole de 4,7 % par rapport à l’an dernier. En ce qui concerne les Outre-mer, la mortalité à quant à elle légèrement augmenté avec neuf décès supplémentaires, tandis que le nombre d’accidents et de blessés ont quant à eux baissé.

Les seniors sont les plus touchés

En réalité, et aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est chez les piétons que la plus forte baisse de mortalité s’est fait sentir. Celle-ci est en revanche restée stable pour les automobilistes et les motocyclistes, tandis qu’elle a malheureusement augmenté pour les cyclomotoristes et les cyclistes, dont la responsabilité est de plus en plus mise en cause dans les accidents. Si le taux de décès des jeunes adultes est une fois encore stable, celui des seniors de plus de 65 ans est quant à lui en hausse.

Si les raisons pouvant expliquer cette baisse ne sont pas évoquées, on peut évidemment penser à la multiplication des systèmes d’aide à la conduite dans les véhicules les plus récents, mais également à l’amélioration des infrastructures routières. La limitation à 80 km/h pourrait également avoir joué un rôle, mais selon le délégué interministériel à la Sécurité Routière Emmanuel Barbe, il faudra attendre l’année prochaine pour constater l’impact de la mesure. Enfin, même si rien n’a été confirmé, la mise en place du retrait de six points en cas de non-respect de la priorité pour les piétons pourrait avoir eu un impact sur la baisse de mortalité de ces derniers.

Découvrez nos articles relatifs à la sécurité routière : 

Sécurité routière : la route, première cause des décès chez les jeunes dans le monde

Sécurité routière : des tests sanguins pour détecter la fatigue

Sécurité routière : vers un fichier des véhicules sans assurance

Go to Source
Author: Marie Lizak

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer