Retour sur la saga Renault Clio (histoire, modèles marquants…)

Paradmin

Retour sur la saga Renault Clio (histoire, modèles marquants…)

Alors que la 5ème génération de la Renault Clio se dévoile, nous vous offrons un petit retour dans le passé de l’iconique citadine.

Voiture populaire par excellence, et ce dans tous les sens du terme, la Renault Clio a su se renouveler et se réinventer à travers les décennies, depuis son lancement en 1990. Forte de nombreuses séries spéciales et autres déclinaisons plus ou moins sportives, la citadine a marqué des générations d’automobilistes, d’une première mouture aux débuts difficiles à une 5ème génération qui fera ses premiers pas à Genève.

Renault Clio I : des débuts en demi-teinte

Lancée en 1990 afin de remplacer la mythique Renault 5, la Clio aura eu un peu de mal à séduire à ses débuts, en raison de son design tranchant trop avec le marché, mais également de son prix, jugé trop élevé par rapport aux prestations. Pourtant, son confort et sa praticité l’aideront à trouver la voie du succès, puisqu’elle fut même adoptée par certains services publics tels que la Gendarmerie, La Poste ou encore France Télécom. Le vilain petit canard ne le resta en réalité pas longtemps, puisque la citadine fut élue en 1991 « voiture européenne de l’année », de quoi donner un coup de fouet à ses ventes.

Confiant, Renault offrit à sa petite dernière plusieurs petites sœurs, dont la célèbre Williams en 1993, destinée à servir de base à l’homologation pour le rallye. Également lancée afin de célébrer les succès de la marque en Formule 1, cette version fut nommée en hommage à Franck Williams, fondateur de l’écurie éponyme. Conçue sur la base de la Clio 16S, elle embarquait alors un quatre cylindres de 150 chevaux, qui associé à un poids de seulement 990 kg, lui permettant d’abattre le 0 à 100 km/h en seulement 7,9 secondes.

Renault Clio II : succès confirmé 

Succédant à une première génération qui aura dû faire ses preuves pour séduire, la deuxième génération de la Renault Clio n’aura pas attendu pour être couverte de lauriers. Et pour cause, la citadine fut la voiture la plus vendue de l’année pendant trois ans consécutifs de 1998 à 2000 puis en 2002 et 2003, volant la place de la Peugeot 206, sa grande rivale. Inaugurant les ailes avant en plastique déformable à mémoire de forme, elle fut également l’une des premières voitures de série à bénéficier de la direction assistée, ainsi que des vitres teintées et du double airbag. Si sa production fut stoppée en Europe en 2012, elle se poursuivit toutefois sur certains marchés d’Amérique du sud jusqu’en 2016, sous le nom de Clio Mio.

Si la citadine fut déclinée en un nombre incalculable de versions, celle qui marqua évidemment le plus les esprits fut la célèbre V6, célébrant l’engagement de Renault en compétition avec la R5 Turbo. Produite de 2000 à 2005, cette version encore très recherchée par les collectionneurs embarque un V6 3,0 litres de 230 chevaux, porté en 2003 à 255 équidés. Moins de 3.000 exemplaires furent fabriqués, une rareté qui explique sa côte impressionnante, avec des prix tournant autour des 50.000 €.

Renault Clio III : tout en sagesse

Présentée en 2005 au salon de Genève, la 3ème génération de la Renault Clio n’eut pas de mal à se faire une place sur le marché, puisqu’en plus d’être élue voiture de l’année 2006, elle fut la plus vendue en France dans le même temps, ainsi qu’en 2011 et 2012. Un succès qui s’explique notamment par son style très consensuel et sa large gamme de motorisations essence et diesel de 60 à 200 chevaux pour la version RS.

Déclinée en plusieurs variantes, cette dernière est encore à l’heure actuelle très appréciée des collectionneurs et amateurs, par son style, ses performances et son comportement. Embarquant sous son capot un quatre cylindres 2,0 litres de 197 chevaux, la sportive revendique alors un 0 à 100 km/h abattu en seulement 6,9 secondes. En 2010, la citadine fut également déclinée en version Gordini, rendant hommage au préparateur éponyme, ayant notamment collaboré avec le constructeur au losange pour l’Alpine A110 ou encore la R8 et la Renault 5.

 Renault Clio IV : vent de renouveau

Lancée en 2012, la 4ème génération de la Renault Clio avait surpris par son nouveau style signé Laurens van den Acker et inspiré du concept DeZir dévoilé en 2010. Rajeunissant grandement son image par rapport à une précédente mouture très vieillissante, cette nouvelle version fait également le plein de nouvelles motorisations, tout en inaugurant la personnalisation au sein de la marque. Le succès fut une fois de plus au rendez-vous, puisqu’elle est la voiture la plus vendue en France depuis 2013, devant sa grande rivale, la Peugeot 208.

Sans surprise, mais pour le bonheur des amateurs, la version RS fut ici reconduite, conservant la même puissance que la précédente génération mais troquant son 2,0 litres atmosphérique contre un 1,2 litres turbocompressé. Une variante baptisée 220 EDC Trophy fut également présentée en 2015 au salon de Genève, tandis qu’une série limitée RS 18 a quant à elle fait son apparition en début d’année dernière. Inspirée du monde de la F1, elle reprend la base de la 220 Trophy, mais se dote de nombreux attributs stylistiques exclusifs.

Et pour tout savoir sur la 5ème génération de la Renault Clio…

Nouvelle Renault Clio 5 : craint-elle déjà la future Peugeot 208 ?

Renault Clio 5 hybride (2020) : la solution pour dire adieu au diesel ?

Nouvelle Renault Clio 5 face à la Clio 4 : le jeu des 7 différences

Go to Source
Author: Marie Lizak

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer