Matériaux de construction : léger mieux en fin d’année malgré les tensions

Paradmin

Matériaux de construction : léger mieux en fin d’année malgré les tensions

Tout comme 2016, les douze derniers mois auront constitué une année en dents de scie pour le marché des matériaux de construction.

En effet, le premier trimestre, loin de profiter de la tendance amorcée en 2017, avait largement souffert des intempéries. Avait suivi un printemps plus dynamique, malheureusement terni par des grèves de transports jusqu’à mi-juin. Il aura fallu attendre la fin de l’année pour qu’enfin l’activité reparte, semble-t-il, durablement.

Un beau cadeau en décembre…

Dans sa dernière lettre mensuelle de conjoncture partagée ce 31 janvier, l’Unicem fait état d’une certaine ardeur en décembre 2018. Les livraisons de granulats ont en effet progressé de +5,6% par rapport au mois précédent, et même de +6,5% vis-à-vis de l’année dernière.

©Capture d’écran Lettre mensuelle de conjoncture – Unicem

Le BPE (Béton prêt à l’emploi) est également en forme. La production affiche une hausse de +3,5% au regard de novembre, et de +8,6% en comparaison à décembre 2017. Une croissance qui parvient tant bien que mal à faire oublier les mauvais résultats observés tout au long de l’année.

…pour des résultats sauvés in extremis

Lucide, l’Unicem indique que les livraisons de granulats n’ont finalement progressé que de +0,4% au dernier trimestre 2018 par rapport à la même période l’année précédente. Dans le même temps, le BPE, plus énergique, a augmenté de +3,1%.

Sur l’ensemble de l’année, la production de granulats n’aurait crû que de +1,8% (en tenant compte des variations saisonnières). Avec une hausse de +3,6%, le BPE semble, là encore, en meilleure forme.

L’indicateur matériaux dans son ensemble, quant à lui, prospère à +1,5%. Toutefois, l’Unicem souligne des inégalités en termes de performances par matériaux. Tout particulièrement, les briques et les produits en béton seraient en net repli en 2018.

Incertitudes pour l’année à venir

Au-delà de ce bilan mitigé, c’est surtout 2019 qui inquiète aujourd’hui la fédération. Reprenant des indicateurs déjà présentés par la Capeb ou le ministère de la Cohésion des territoires, l’Unicem note plusieurs dégradations ressenties par les professionnels du BTP : carnets de commandes moins remplis (7,4 mois de travail assurés), baisse des mises en chantier de logements et des autorisations à la construction, recul du solde d’opinion, etc.

Dans ce contexte, une enquête menée en janvier 2019 révèle que « le solde d’opinion sur l’activité passée et future se replie légèrement ». « L’amorce du retournement du cycle de la construction résidentielle fin 2017-début 2018 laissait supposer ce freinage de la croissance, qui devrait d’ailleurs se poursuivre en 2019 », estime l’Unicem.

F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock

Go to Source
Author:

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer