Le Sénat se tourne vers les élus locaux pour en savoir plus sur l’état des ponts de France

Paradmin

Le Sénat se tourne vers les élus locaux pour en savoir plus sur l’état des ponts de France

L’effondrement du pont de Gênes le 14 août 2018 avait provoqué l’inquiétude en France, le pays regorgeant d’infrastructures anciennes. Si un concours international pourrait prochainement être lancé en Italie, Elisabeth Borne, ministre française en charge des Transports, a de son côté dévoilé en septembre dernier une liste de vingt-trois ponts et aqueducs nécessitant des travaux de rénovation.

Souhaitant dépasser le stade de l’observation, la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat a mis en place le 3 octobre une mission d’information sur la sécurité des ponts, présidée par Hervé Maurey, sénateur UC de l’Eure.

« Cette mission a pour but d’évaluer les modalités de surveillance et d’entretien des ponts gérés par l’État et par les collectivités territoriales », explique la chambre haute du Parlement. « Elle cherche en particulier à savoir si les collectivités territoriales disposent des capacités techniques et budgétaires suffisantes pour assurer l’entretien de leurs ouvrages d’art. »

Un questionnaire en ligne pour comprendre les besoins des collectivités

Afin d’en savoir plus sur les moyens dont disposent les élus pour entretenir les ponts du territoire, la mission a lancé ce 21 janvier une consultation digitale s’adressant aux représentants des collectivités. Pour faire entendre leurs voix, ces derniers pourront tout simplement se rendre sur une nouvelle plateforme interactive mise en place à l’initiative de Gérard Larcher, président du Sénat.

« Le questionnaire mis en ligne vise à obtenir des informations sur les difficultés auxquelles les élus peuvent faire face dans la mise en œuvre de leurs politiques de gestion des ponts, et viendra nourrir les travaux de la mission ainsi que ses recommandations », indique la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable.

Le Sénat précise finalement que les élus locaux ont jusqu’au 28 février 2019 pour répondre au questionnaire en ligne.

F.C
Photo de Une : ©Adobe Stock

Go to Source
Author:

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer