Grand débat national : les automobilistes invités à réagir

Paradmin

Grand débat national : les automobilistes invités à réagir

L’association 40 millions d’automobilistes lance un site permettant aux conducteurs de donner leur avis dans le cadre du grand débat national. Les participants sont invités à proposer des solutions avant l’envoi d’une synthèse à Emmanuel Macron.

Si depuis près de deux mois, les Français, et notamment les automobilistes ne cessent d’exprimer leur ras-le-bol dans les rues et sur les réseaux sociaux, il semblerait qu’ils ne soient pas vraiment écoutés. Le grand débat national, lancé le 15 janvier dernier par Emmanuel Macron afin de mettre fin à la mobilisation des gilets jaunes donnera-t-il plus de place aux conducteurs ? Selon l’association 40 millions d’automobilistes, la réponse est plutôt mitigée, craignant que ces derniers soient une fois encore mis de côté.

Pour contrer ce problème, l’organisation a donc lancé un nouveau site web baptisé « Le grand débat national des automobilistes », invitant les usagers de la route « à venir exposer leurs inquiétudes » à propos de nombreux sujets. Parmi eux, les radars, la hausse des prix du carburant, les restrictions de circulation ou encore la limitation à 80 km/h. Au total, huit thèmes peuvent dès à présent être discutés par les automobilistes, qui peuvent exprimer leurs interrogations, mais également proposer des idées et des solutions.

Une synthèse remise à Emmanuel Macron

Au terme du grand débat national, qui devrait prendre fin le 15 mars prochain, l’association réalisera une synthèse des critiques et des solutions proposées par les participants, qui sera alors transmise dans la foulée au président de la République. Comme le précise 40 millions d’automobilistes, « Emmanuel Macron a promis de présenter dès le mois d’avril en réponse aux doléances exprimées par les Français », de quoi rassurer sur d’éventuels aménagements concernant des mesures souvent critiquées par les automobilistes, telles que les 80 km/h notamment.

A ce propos, le chef de l’État s’est montré plutôt ouvert à un réaménagement de la limitation, afin qu’elle soit mieux acceptée par les usagers de la route, ainsi que les élus locaux, majoritairement opposés. Si rien n’a encore été annoncé, il se pourrait que les municipalités puissent par la suite avoir le choix d’appliquer ou non la mesure, selon le taux d’accident des routes. Quoi qu’il en soit, les résultats semblent pour l’heure peu probants, puisque le nombre de vies sauvées est encore loin des objectifs, alors que le coût se chiffre quant à lui à 3,8 milliards d’euros par ans. Des chiffres qu’il faut toutefois prendre avec des pincettes, puisqu’ils proviennent du comité d’évaluation de l’abaissement de la vitesse, créé par 40 millions d’automobilistes.

Découvrez nos derniers articles sur les mesures du gouvernement :

Péages : des réductions pour les plus gros rouleurs ?

80 km/h : Emmanuel Macron pourrait-il revenir sur la mesure ?

Sécurité routière : une nouvelle mesure pour protéger les piétons

Go to Source
Author: Marie Lizak

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer