Future Peugeot 208 (2019) : la citadine aux dents longues

Plus que quelques semaines à patienter avant la révélation de la nouvelle Peugeot 208 au salon de Genève. Que sait-on déjà à son sujet ?

Future Peugeot 208 (2019) – La montée en gamme opérée par Peugeot depuis quelques années, pour devenir « le Volkswagen français » (sans les casseroles), semble porter ses fruits, au regard du succès rencontré par les 308, 3008, 5008 et 508, fréquemment citées comme références de leurs catégories respectives. Pour conforter cette dynamique, le Lion s’emploiera à appliquer les mêmes recettes qu’à ses milieux et hauts de gamme pour renouveler sa citadine.

Le sourire de la 508

C’est au salon de Genève que la seconde génération de Peugeot 208 s’offrira pour la première fois aux yeux du grand public, étalant de tout son long (environ 4 mètres) ses ambitions aiguisées. Au pied de la lettre, elle affichera les longues canines d’argent que le Docteur Vidal (Designer prothésiste en chef) a brillamment implanté au râtelier de la nouvelle Peugeot 508.

i-Cockpit et touches piano à bord

A l’image de la berline, la Peugeot 208 cuvée 2019 affirmera son caractère, avec la juste dose d’accents latin et germanique. A bord, la qualité des matériaux grimpera d’un cran, au profit d’un environnement flatteur. De nombreux éléments comme le volant ou les « touches piano » évoqueront les productions de gamme supérieure, tandis que le combiné d’instrumentation recourra à la dalle numérique i-Cockpit, en option, pour se soustraire aux compteurs analogiques.

Déclinée tout électrique

Moins visible, mais tout aussi novateur, le soubassement sera directement issu de celui du SUV DS 3 Crossback. Cette toute nouvelle plate-forme, baptisée CMP, autorisera autant les chaînes de traction thermiques qu’électriques. La plus « branchée » des Peugeot 208 sera mue par un bloc de 100 kW (environ 136 ch) et 260 Nm qui s’en remettra à une batterie de 50 kWh pour parcourir plus de 300 km réels. Alors que le SUV DS revendique déjà 8,7 s pour abattre le 0 à 100 km/h, le poids inférieur de la citadine sochalienne améliorera ce score, à n’en pas douter.

Une GTI branchée ?

Il se murmure d’ailleurs que la future variante GTI, espérée en 2020, se convertirait aussi à la fée électricité, au risque de faire bondir les puristes. Des états d’âme qui ne détourneront pas la future Peugeot 208 de son objectif principal : détrôner la Renault Clio de son indécrottable piédestal sur le marché français. Un mano a mano d’autant plus intéressant en cette année 2019 puisque le nouvel opus du Losange sera révélé au même moment. Il s’agit d’une première, dans l’inlassable combat qui oppose nos deux urbaines, depuis les hostilités lancées par les 104 et R5 en 1972.

La commercialisation de la nouvelle Peugeot 208 interviendra avant l’été, à un tarif de base estimé aux alentours de 15 000 €.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Renault Clio 5 hybride (2020) : la solution pour dire adieu au diesel ?

DS3 Crossback face à l’Audi Q2 : premier match en VIDEO

Peugeot 508 SW : que vaut-elle face à la Volvo V60 ?

Go to Source
Author: Julien Jodry

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas