Ford Ka+ vs Suzuki Celerio – VIDEO : pouvoir d’achat

Paradmin

Ford Ka+ vs Suzuki Celerio – VIDEO : pouvoir d’achat

En ces périodes où le pouvoir d’achat figure parmi les préoccupations premières des ménages français il est rassurant de savoir que l’on peut rouler au volant d’un petit modèle polyvalent autour de 11 000 €. Alors, Ford Ka+ ou Suzuki Celerio ?

Les raisons de choisir la Ford Ka+

Fabriquée en Inde sur la base technique de la précédente génération de Fiesta, la Ka+ vient de troquer son 4-cylindres 1.2 litre contre un petit « 3 pattes » de même cylindrée. Volontaire et bien secondé par une boîte cinq rapports à la commande nettement plus agréable que celle, un peu rugueuse, de la Suzuki, ce petit bloc assure des performances globalement suffisantes, tout en se contentant d’une consommation moyenne inférieure à 7 litres aux 100 km. Certes, il ne faut pas s’attendre à des reprises de Mustang Bullit ! Enfin, son « gros » réservoir de 42 litres lui assure une autonomie de plus de 700 km, contre 500 à la Celerio.

Bien campé sur des pneumatiques de taille généreuse (195/55 R 15), son comportement parfaitement équilibré se révèle très rassurant, quel que soit le profil de la chaussée. Il est secondé par un amortissement mieux tenu et plus ferme que celui de la Celerio, qui profite également à la stabilité au freinage. De quoi en faire une routière plus accomplie que la Suzuki, dont le terrain de prédilection demeure avant tout la ville.

EN VIDEO – Notre comparatif Suzuki Celerio vs Ford Ka+ sur les routes de l’Oise

Côté confort, la Ford se distingue par une ergonomie plus aboutie avec, notamment, des sièges mieux galbés et plus moelleux que ceux de la Celerio, à la fois trop fermes et trop plats. Son insonorisation se révèle, elle aussi, nettement plus soignée, tant mécaniquement qu’en ce qui concerne les bruits de roulements, très sensibles à bord de la Suzuki.

Malgré l’omniprésence de plastiques tout aussi durs que ceux de sa rivale japonaise, la planche de bord de la Ford fait un peu plus cossue – un peu moins toc – que celle de la Suzuki. Avec 34 cm de plus en longueur – dont 7 en empattement – et 10 cm en largeur (hors rétroviseurs), son habitabilité se révèle logiquement nettement plus flatteuse, que ce soit en espace aux jambes arrière ou en largeur aux coudes. Cela fait la différence lors des week-ends en famille, surtout à l’arrière à trois occupants. Car n’oublions pas que ces petites disposent chacune de 5 places.

Photo : Thomas Antoine / ACE Team

Côté équipements, cette Ka+, qui n’est proposée dans cette motorisation de « base » que dans la seule finition Essential n’a pas à rougir. L’essentiel est présent pour la sécurité avec outre l’ABS et l’ESC – obligatoires – 6 airbags, une alerte de perte de pression des pneumatiques, et même des antibrouillards et un limiteur de vitesses, deux équipements absents sur la Suzuki. Une roue de secours de taille standard est également proposée en option, pour un tarif nettement plus raisonnable que sur la Celerio. En matière de confort, on dispose, tout comme à bord de sa concurrente du jour, des commandes électriques (lève-vitres avant, rétroviseurs extérieurs et fermeture centralisée), du siège conducteur et du volant réglables en hauteur, et des dossiers de banquette 40/60.

La petite Ford indienne jouit d’un réseau nettement plus étoffé avec près de 700 panonceaux Ford, contre à peine plus de 200 pour la Suzuki. Enfin, côté sécurité passive, la Ka+ protège mieux ses passagers avant avec une note EuroNCAP plus flatteuse… mais seulement 3 étoiles sur 5 dans les deux cas.

Photo : Thomas Antoine / ACE Team

Reste enfin à la Ka+ une « physionomie » et un gabarit qui lui offrent une allure de « vraie » voiture, contrairement à la Celerio, plus voiturette !

Les raisons de choisir la Suzuki Celerio

La Celerio a peut-être un look de voiturette haute sur pattes. Mais elle a un caractère plus trempé que sa rivale. Sous le – tout petit – capot, le trois-cylindres Suzuki se montre plus vif que son homologue à l’ovale, malgré ses 2 chevaux de moins et son couple en retrait. Sur les petites routes du Valois, il offre une sonorité rauque et plaisante, consolant le conducteur déçu par l’insonorisation. Autre avantage du bloc K : il est servi par une chaîne et non une courroie, rendant l’entretien moins coûteux à long terme. La commande de boîte se révèle très douce… faute d’être très précise.

Mais la botte secrète de la Celerio, c’est sa légèreté : sur la balance, la Ka+ lui rend 248 kg ! Et le poids est l’ennemi traditionnel de la frugalité. Le petit ordinateur de bord à affichage fluorescent de la Suzuki (en série sur toutes les versions) indique une moyenne de 6 litres de SP95 par tranche de 100 kilomètres, inférieure à sa rivale. Par ailleurs, la Celerio boucle son 0 à 100 km/h en 14 secondes. C’est long, mais c’est plus court (de 6 dixièmes) que le même exercice avec une Ka+. Autre bénéfice induit par la masse mesurée : un amortissement plus souple, améliorant confort de roulement en compensant les sièges moins moelleux. Les ressorts se détendent un peu trop sur route bosselée, mais l’élasticité fait merveille en milieu urbain.

Photo : Thomas Antoine / ACE Team

C’est d’ailleurs en ville que la Suzuki, fabriquée à Rayong en Thaïlande et conçue pour les mégalopoles asiatiques, révèle ses qualités. Son gabarit de marmouset, ses petites roues 14 pouces posées aux quatre coins et ses amples surfaces vitrées permettent les créneaux les plus audacieux, tandis que l’on effectue un demi-tour sur 70 cm de moins que sur son homologue à l’ovale bleu. D’autant que le format de poche ne nuit pas à la vie à bord. Le coffre offre un volume de chargement (254 litres) quasi-identique à la Ka+ et même supérieur lorsque la banquette 40/60 est repliée, grâce à des garnitures de sièges plus fines. A l’arrière, les assises hautes facilitent la pose d’un siège-enfant. La marmaille est d’ailleurs mieux protégée en cas d’accident selon les critères EuroNCAP, avec une note supérieure à celle de l’avant de l’habitacle.

Photo : Thomas Antoine / ACE Team

La présentation possède le mérite de la simplicité, avec des plastiques durs mais résistants. On se réjouit de la présence de prises 12V et USB au pied de la console centrale. La climatisation (manuelle) et la radio sont disponibles en série sur cette finition médiane, alors qu’il convient de passer par la liste des options pour obtenir le même niveau d’équipement sur la Ford. Sur la finition de base de la Celerio, astucieusement nommée Avantage, on se passera de ces deux « essentiels ». Vous ne pourrez faire passer le chèque sous la barre des 10 000 euros que si vous supportez bien la chaleur et l’ennui. En revanche, toutes les versions sont munies de l’aide au démarrage en cote et du start&stop. Enfin, pensons long-terme : la Suzuki est garantie 3 ans ou 100 000 kilomètres, contre 24 mois à son adversaire du jour… gris.

Notre avis, notre verdict

Plus confortable, habitable et rigoureuse, la Ka+ remporte ce duel. Très en verve en ville, la Celerio se montre moins polyvalente dès que l’on s’éloigne des agglomérations.

Ford Ka+ : fiche technique

Version essayée : Ford Ka+ 1.2 Ti-VCT Essential

ACHETER

Prix : 10 450 euros
Gamme essence : de 70 à 85 ch, de 10 450 à 13 850 euros
Gamme diesel : 95 ch, de 14 150 à 15 850 euros
Puissance fiscale : 4
Garantie : 2 ans, illimité
Extension de garantie : 995 euros (7 ans, 120 000 km)
Consommation urbaine/extra-urbaine : 6,3 / 4,4
Consommation moyenne durant l’essai / constructeur : 6,7 / 5,1
CO2 (g/km)/bonus-malus : 117/35 euros
Intervalle de révision : 1 an/20 000 km
Pays de production : Inde
Nombre de points de vente : 686

Photo : Thomas Antoine / ACE Team

VIVRE

Largeur coude avant/arrière (cm) : 140/138
Espace jambes arrière (cm) : 72
Garde au toit avant/arrière (cm) : 100/92
Coffre à 5/à 2 : 270/1 029
Hauteur de seuil coffre : 73

EQUIPEMENTS

Climatisation : 950 euros*
Radio Bluetooth : 950 euros*
Lève-vitres/rétroviseurs électriques : série/série
Fermeture centralisée à distance : série
Siège conducteur + volant réglable en hauteur : série
Dossier arrière 40/60 : série
Aide au démarrage en cote : série
Peinture métallisée : 500 euros
* options groupées dans le pack confort

CONDUIRE

Moteur : 3-cylindres, injection directe, distribution variable, 12 soupapes, stop&start, distribution par courroie
Cylindrée (cm3) : 1 194
Transmission : mécanique, 5 vitesses
Puissance (ch à tr/min) : 70 à 5 500
Couple (Nm à tr/min) : 113,5 à 4 250
Longueur x largeur x hauteur(m) : 3,94 x 1,77 x 1,53
Empattement (m) 2,49
Réservoir (l)/autonomie (km) : 42/700
Diamètre de braquage (m) : 10,1
Vitesse maxi (km/h) : 164
0 à 100 km/h (s) : 14,6
Pneus de série : 195/55 R 15
Pneus de l’essai : Continental EcoContact 5
Crash test EuroNCAP : 3 étoiles
Protection adultes/enfants : 73 %/61 %

EQUIPEMENTS DE SECURITE

ABS + ESC + 6 airbags : série
Fixations isofix : série
Feux diurnes à led : non
Antibrouillards : série
Surveillance pression de pneus : série
Roue de secours : 100 euros
Limiteur de vitesse : série

Suzuki Celerio : fiche technique

Version essayée : Suzuki Celerio 1.0 VVT Privilège

ACHETER

Prix : 11 490 euros
Gamme essence : 68 ch, de 9 790 à 12 290 euros
Gamme diesel : non
Puissance fiscale : 3
Garantie : 3 ans, 100 000 km
Extension de garantie : 389 euros (5 ans/150 000 km)
Consommation urbaine/extra-urbaine : 4,5 / 3,6
Consommation moyenne durant l’essai / constructeur : 6,0/3,9
CO2 (g/km)/bonus-malus : 108 / 0 euros
Intervalle de révision : 1 an / 15 000 km
Pays de production : Thaïlande
Nombre de points de vente : 205

Photo : Thomas Antoine / ACE Team

VIVRE

Largeur coude avant/arrière (cm) : 134/132
Espace jambes arrière (cm) : 66
Garde au toit avant/arrière (cm) : 100/93
Coffre à 5/à 2 : 254 / 1 053
Hauteur de seuil coffre : 69

EQUIPEMENTS

Climatisation : série
Radio Bluetooth : série
Lève-vitres/rétroviseurs électriques : série/non
Fermeture centralisée à distance : série
Siège conducteur + volant réglable en hauteur : série
Dossier arrière 40/60 : série
Aide au démarrage en cote : série
Peinture métallisée : 530 euros

CONDUIRE

Moteur : 3-cylindres, injection directe, distribution variable, 12 soupapes, stop&start, distribution par chaîne
Cylindrée (cm3) : 998
Transmission : mécanique, 5 vitesses
Puissance (ch à tr/min) : 68 à 6 000
Couple (Nm à tr/min) : 96 à 3 500
Longueur x largeur x hauteur(m) : 3,60 x 1,60 x 1,54
Empattement (m) : 2,42
Réservoir (l)/autonomie (km) : 35 / 520
Diamètre de braquage (m) : 9,40
Vitesse maxi (km/h) : 155
0 à 100 km/h (s) : 14,0
Pneus de série : 165/65 R 14
Pneus de l’essai : Bridgestone Ecopia EP150
Crash test EuroNCAP : 3 étoiles
Protection adultes/enfants : 61 % / 74 %

EQUIPEMENTS DE SECURITE

ABS + ESC + 6 airbags : série
Fixations isofix : série
Feux diurnes à led : série
Antibrouillards : non
Surveillance pression de pneus : série
Roue de secours : 333 euros
Limiteur de vitesse : série

D’autres comparatifs auto à découvrir

Fiat 500X vs Peugeot 2008

Peugeot 508 vs Audi A4

Volkswagen T-Roc vs Renault Captur

Go to Source
Author: Andy David

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer