Faurecia va contrôler les émissions polluantes en temps réel de la flotte DHL à Singapour

Paradmin

Faurecia va contrôler les émissions polluantes en temps réel de la flotte DHL à Singapour

Entreprise

Bel performance d’une entreprise française : Faurecia s’est vu confier un projet pilote d’une durée de deux ans consacré au suivi en temps réel des émissions d’une flotte de véhicules utilitaires à Singapour, en remportant un appel à innovation de la National Environment Agency (NEA, ou Agence nationale pour l’environnement) de l’île-Etat.

Ce géant de l’industrie automobile à l’origine producteur de sièges qui, en 2017, a réalisé 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires, se diversifie dans une activité émergente que l’on nomme la mobilité propre. Et vient de remporter un prestigieux appel à projet. En partenariat avec DHL Express (transport express international), Faurecia équipera de capteurs une flotte de véhicules utilitaires circulant à Singapour, afin de surveiller en temps réel leurs émissions de NOx et particules fines. Les ingénieurs s’appuieront pour cela sur une technologie de détection inédite en cours de mise au point par Faurecia.

Recommandations personnalisées

Au-delà d’un suivi classique, Faurecia fournira un tableau de bord digital offrant des informations en temps réel sur le niveau d’émissions des véhicules. L’utilisateur sera donc en mesure d’interagir avec les conducteurs, et de formuler des recommandations personnalisées visant à réduire leur empreinte écologique.

Faurecia a également signé un partenariat avec l’Agence pour la science, la technologie et la recherche A*Star, principal organisme de recherche de Singapour. Il portera sur l’analyse approfondie des données collectées, afin d’évaluer le potentiel des systèmes de gestion de la circulation fondés sur les émissions réelles.

Expérimentations dans la lutte contre la pollution

L’île-état de Singapour, qui compte parmi les cinq pays les plus riches du monde en PIB par habitant, mais aussi une voirie très dense, développe une politique de transports à la fois stricte et innovante : il a été récemment décidé de stopper le nombre de voitures particulières à 600 000 et toute nouvelle immatriculation ne peut se faire que si un véhicule en circulation est extraite de l’île ; le péage urbain est généralisé ; le gouvernement a lancé, en collaboration avec Scania et Toyota, les premiers tests de camions autonomes en transportant des containers entre les différents terminaux portuaires. À travers son programme de subventions Technology Translation, la NEA s’efforce de tester des solutions technologiques susceptibles d’être déployées à plus grande échelle pour continuer d’améliorer la qualité de l’air.

« Il est très stimulant de participer à cette expérimentation avec des partenaires de même sensibilité, attachés eux aussi à protéger l’environnement et à faire progresser les questions de durabilité, explique Sean Wall, vice-président exécutif Exploitation réseau et aviation chez DHL Express Asie-Pacifique. Conformément à notre objectif de réduire à zéro nos émissions liées à la logistique d’ici 2050, nous espérons que notre contribution au succès de cette expérimentation bénéficiera non seulement à l’industrie, mais à l’économie en général. »

Dans son n°443 de février 2019 (en kiosque le 31 janvier), FranceRoutes propose un reportage sur la circulation des véhicules lourds à Singapour. Pour être sûr de le lire, vous pouvez passer commande en envoyant vos coordonnées par mail : abonnements@info6tm.com

Go to Source
Author: Nicolas Grumel

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer