Essai Mitsubishi Outlander PHEV restylé : au courant de tout

Paradmin

Essai Mitsubishi Outlander PHEV restylé : au courant de tout

Même restylé, l’Outlander n’est pas le plus séduisant de son segment. Mais, avec sa technologie hybride-rechargeable, c’est sûrement le plus malin.

Il suffit d’un essai pour s’y habituer : une fois arrivé chez soi, il ne s’agit plus de rentrer dans la maison après s’être essuyé les pieds ! Avant d’accrocher son manteau, le conducteur d’un Outlander PHEV aura pris soin de raccorder son Mitsubishi à une prise domestique.

Cette courte opération qui, lorsqu’il pleut, peut faire râler ceux qui n’ont pas de garage, les fera sourire dès le lendemain, quand le gros SUV de 4,70 mètres démarrera silencieusement, sans consommer la moindre goutte de carburant.

Cette prouesse, l’Outlander en est capable depuis 2014, lorsqu’il a adopté le badge PHEV. Il est d’ailleurs devenu la voiture hybride rechargeable la plus vendue d’Europe, avec plus de 100 000 exemplaires écoulés. Mais, depuis son discret restylage, qui se concentre sur la calandre, les boucliers et les optiques, le nippon a également modifié ses composants, pour s’offrir une plus grande autonomie.

Ainsi, après moins de six heures de charge sur une classique prise 230 V/10 A, le vaisseau japonais peut parcourir 40 kilomètres en mode 100 % électrique, sans même conduire à l’économie. Cette progression est due à la batterie lithium-ion, dont la capacité est passée de 12 à 13,8 kWh.

Elle alimente chaque moteur électrique, dont un de 60 kW et 137 Nm pour entraîner l’essieu avant, et un développant désormais 70 kW et 195 Nm pour le train arrière. Avec ces nouveaux éléments, l’Outlander peut même se lancer sur les voies rapides en mode électrique ; il accélère bien et atteint 135 km/h.

Mitsubishi Outlander PHEV

Une fois les batteries vides, pas de panne ni de panique : le nouveau moteur thermique, passé de 2.0 à 2.4 litres, prend le relais sans se faire remarquer. Avec ses 135 ch et ses 211 Nm de couple, il peut animer directement (et très silencieusement) les roues avant, et se muer en générateur, de manière à maintenir un niveau de charge suffisant pour la batterie.

Si tout cela peut sembler très compliqué, le conducteur de l’Outlander n’a, toutefois, rien à gérer, juste à savourer.

Le sport ? Non. L’agrément et le confort avant tout

Économique à l’usage, ce SUV n’a pas vocation à offrir des sensations. Ses performances se montrent très convaincantes, grâce à une puissance cumulée de 230 ch, et ses différents modes de conduite se gèrent automatiquement, et de façon imperceptible, lorsque l’on ne s’en occupe pas.

Cependant, l’engin flirte avec les deux tonnes une fois qu’un couple voyage à bord, et sa suspension, suffisamment moelleuse pour offrir un agréable confort, peine à contenir les mouvements de caisse. Sa direction manque également de consistance mais, pour un usage classique, qui correspond parfaitement à l’idée qu’on se fait d’une voiture hybride, l’Outlander PHEV se montre très agréable.

Et sa transmission intégrale, dont la répartition varie selon les conditions et/ou les envies du conducteur, génère un comportement sûr et sain.

Mitsubishi Outlander PHEV

À bord, le bien-être est le maître mot. Malgré des petits détails regrettables, comme quelques vis mal camouflées, le niveau de finition se veut flatteur et il ne manque rien à la dotation de notre modèle d’essai, en haut de gamme Instyle. Rien, ou presque, puisque aucun GPS n’est proposé ; il faut s’en remettre au guidage d’un smartphone connecté, dont la carte peut apparaître sur l’écran tactile de la console centrale.

Les cotes d’habitabilité stagnent mais on ne manque pas d’espace à bord. Aucune déclinaison à 7 places n’est toutefois proposée. On apprécie en revanche quelques astuces bienvenues, comme les deux prises 230 V accessibles depuis les places arrière et le coffre, qui délivrent 1 500 W.

L’Outlander se gare gratuitement…

Mais l’Outlander cache d’autres atouts, invisibles à l’œil nu : comme n’importe quelle autre voiture hybride rechargeable, il bénéficie de frais d’immatriculations avantageux et de conditions de stationnement intéressantes.

Ainsi, avec le récent disque vert, il peut être garé gratuitement durant deux heures dans 31 agglomérations françaises normalement payantes, et peut même resté stationné “gratis” durant six heures dans Paris. Bref, même immobile, cet Outlander fait faire des économies !

Essai Mitsubishi Outlander PHEV : le verdict

S’il était badgé Volkswagen ou Audi, ce gros SUV se vendrait comme des petits pains. Au lieu de ça, il mène une carrière discrète en France. Pourtant, ce Mitsubishi Outlander vaut vraiment le détour.

On aime
Autonomie électrique
Confort et silence de fonctionnement
Habitabilité et équipement
Simplicité d’usage

On aime moins
Pas de GPS
Mouvements de caisse
Pas de version 7 places

Mitsubishi Outlander PHEV

Fiche technique (Mitsubishi Outlander PHEV)

  • Moteur thermique : avant, 4-cylindres, 16 soupapes, 2 360 cm3, 135 ch à 4 500 tr/min, 211 Nm à 4 500 tr/min
  • Moteurs électriques : synchrones à aimant permanent, 82 ch et 137 Nm à l’avant, 95 ch et 195 Nm à l’arrière.
  • Batterie : Lithium-Ion, 13,8 kWh de capacité
  • Puissance cumulée (ch) : 230
  • Puissance électrique (ch) : 95
  • Poids à vide (kg) : 1 880
  • xlarg.xhaut. (m) : 4,70×1,80×1,71
  • Empattement (m) : 2,67
  • Diamètre de braquage (m) : 10,6
  • Réservoir (l) : 45
  • Vitesse maxi (km/h) : 170
  • Vitesse maxi en électrique (km/h) : 135
  • 0 à 100 km/h (s) : 10,5
  • Pneus de série : 225/55 R 18
  • Conso. normalisée * (l/100 km) : 1,8
  • CO2 (g/km) : 40
  • Autonomie en électrique (km) : 54
  • Bonus-malus : 0 €
  • Largeur coudes AV/AR (cm) : 148/147
  • Espace jambes AR (cm) : 32
  • Coffre à 5/à 2 (l) : 463/886
  • Angle d’attaque : 21 °
  • Angle de sortie : 22,5 °
  • Pays de fabrication : Japon
  • Garantie : 5 ans/100 000 km
  • Garantie batterie : 8 ans/160 000 km
  • Puissance fiscale : 5 CV
  • Tarif de la version essayée : 50 140 €

* selon le cycle NEDC corrélé

GAMME PROPOSÉE (Mitsubishi Outlander PHEV)
Hybride essence rechargeable, 230 ch
Finition Invite – 36 990 €
Finition Business – 37 490 €
Finition Intense – 42 990 €
Finition Instyle – 49 490 €

OPTION PROPOSÉE
Peinture métallisée ou perlée : 650 €

PRINCIPALES CONCURRENTES

  • Toyota Rav4 (hybride), 218 ch, à partir de 32 950 €
  • Volvo XC60 (rechargeable), T8 Twin Engine, 390 ch, à partir de 70 520 €
  • Lexus NX 300h (hybride), 197 ch, à partir de 41 790 €
  • Mercedes GLC (rechargeable), 350 e 4MATIC, 327 ch, disparu du catalogue
  • BMW X3 hybride-rechargeable, à venir en 2019
  • Peugeot 5008 hybride-rechargeable, à venir fin 2019

L’INFO EN PLUS
Pour ceux qui n’utiliseraient leur Outlander qu’en mode électrique, le système Mitsubishi prévoit au moins un démarrage automatique du moteur thermique tous les quatre-vingt neuf jours. Cela permet de faire circuler le carburant et les lubrifiants, pour les pièces en mouvement comme la pompe à essence.

Infos sur les voitures hybrides disponibles sur le marché français…

Voitures hybrides et hybrides rechargeables 2019 : tous les modèles, leur prix, leur autonomie

Questionnaire voitures électriques et hybrides

Quelle voiture hybride choisir à partir de 10 000 euros ? – PODCAST

Go to Source
Author: Laurent Pinel

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer