Essai Kawasaki Z125 : Verte mais bien mûre

Paradmin

Essai Kawasaki Z125 : Verte mais bien mûre

Dans la catégorie des roadsters 125 cm3, la sportivité fait rage. A l’instar des KTM Duke et autre Honda CB125R, la nouvelle Kawasaki Z125 arbore un style sportif sans concessions. Selle en deux parties, guidon bas et carénages taillé à la serpe, la petite Kawa privilégie clairement le look au confort ou au sens pratique. Notre modèle d’essai bi colore « Special Edition » (facturé 100 € de plus) profitait en outre d’une sublime couleur bi-ton et de liserés sur les jantes du plus bel effet. Les fils bien gainés ou encore les petits capuchons de protections sur les embouts de la fourche et la colonne de direction témoignent du soin apporté à la finition. En revanche, la Kawasaki Z125 se montre un peu pingre en équipement. L’éclairage repose sur des ampoules classiques et l’instrumentation digitale peu lisible se contente du minimum syndical à savoir une jauge, deux trips, un compte-tours, une horloge et un tachymètre. Pas non plus de warning ni de prise USB au menu ! A première vue, la partie cycle n’a rien de folichon. La petite fourche télescopique de 37 mm semble même bien frêle comparée à la fourche inversée de 41 mm de sa rivale de chez Honda qui profite aussi d’étriers de freins avant à fixation radiale. Mais il faut toujours se méfier des apparences.

Une Kawasaki Z125 au châssis rigoureux

Grâce à sa selle fine et son réservoir étroit, la Z125 permet à un gabarit moyen de poser les pieds bien à plat au sol. La position de conduite inclinée vers l’avant ne fatigue pas trop les avant-bras mais peut générer des tiraillements dans au niveau de l’omoplate après plusieurs heures au guidon. La petite Kawa n’est pas inconfortable pour autant. Ses suspensions filtrent bien les chocs tout assurant une bonne rigidité. Au freinage, la fourche ne plonge pas trop et l’arrière reste bien en ligne. Le grand disque avant assure un mordant rassurant et l’ABS intervient efficacement sans générer de vibration désagréable. Bien équilibrée et rassurante, la Kawasaki Z125 brille aussi par la précision de ses commandes. Les boutons aux guidons tombent sous les doigts et l’embrayage souple facilite la manipulation d’une commande de boîte impeccable. Le moteur fait preuve d’une grande souplesse à bas régime sans générer de vibrations dans le guidon. Il n’y a qu’à plus de 7000 tr/mn que l’on peut ressentir des chatouillements dans les pieds.

Une Kawasaki Z125 volontaire mais gourmande

Avec 147 kg tous pleins faits, la Kawasaki Z125 se montre un peu plus lourde que ses concurrentes. Un léger embonpoint qui favorise sa stabilité mais nécessite de cravacher davantage son petit monocylindre. Ce dernier se révèle assez disponible à mi- régime et connaît un sursaut de vigueur entre 8000 et 10 000 tr/mn. S’il est aisé d’atteindre 100 km/h, il faudra être sur le plat sans vent de face pour atteindre 116 km/h en fond de sixième avant de subir une petite coupure d’injection. Une vitesse suffisante pour dépasser les camions sur autoroute d’autant que le compteur se montre très précis (environ 3 km/h d’écart avec le GPS). Durant notre essai d’une centaine de kilomètres dans la vallée de Chevreuse, nous avons enregistré 5 l/100 km de consommation moyenne. Un chiffre étonnamment élevé même si nous avons gardé la poignée en coin sur un modèle à peine rodé.

Verdict : Bien sous tous rapports, la Kawasaki Z125 nous a séduit par sa qualité d’amortissement, ses commandes précises et son freinage rassurant. La petit japonaise mériterait cependant de revoir ses prétentions tarifaires pour faire de l’ombre à la Honda CB125R mieux équipée et plus sobre.

Les plus :
Amortissement et freinage efficaces
Moteur courageux
Commandes douces et précises

Les moins :
Rapport prix/équipement
Position de conduite fatigante
Consommation élevée

Fiche technique de la Kawasaki Z125
Moteur : Monocylindre refroidissement liquide
Cylindrée : 125 cm3
Puissance : 15 ch à 10 000 tr/mn
Couple : 11,7 Nm à 7700 tr/mn
Poids en ordre de marche : 146 kg
Hauteur de selle : 815 mm
Capacité du réservoir : 11 litres
Prix : 4 599 € ou 4 699 € en Special Edition
Pack Performance : 850 €

Texte : Maxime Fontanier / Photos : Kawasaki

Lire aussi nos essais :

Honda CB125R

KTM DUKE 125

Rieju Century 125  

Honda Monkey 125

Go to Source
Author: Maxime Fontanier

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer