Chicago Dans un marché sans élan, le maïs et le soja montent, le blé recule

Paradmin

Chicago Dans un marché sans élan, le maïs et le soja montent, le blé recule

De façon générale, les échanges sont restés limités « en l’absence de nouvelles majeures et à l’approche des fêtes de fin d’année », a observé Jason Roose de la maison de courtage US Commodities. « Les courtiers semblent toutefois rester optimistes sur l’arrivée imminente de nouvelles commandes de soja et de maïs en provenance de Chine », a-t-il souligné. Dans le cadre d’une fragile trêve commerciale négociée entre les chefs d’État américain et chinois, Pékin s’est en effet récemment engagé à se procurer plus de denrées agricoles aux États-Unis. Les autorités américaines ont déjà fait part en fin de semaine dernière de commandes portant sur au moins 1,43 million de tonnes de soja… mais elles n’ont pas annoncé de nouvelles commandes lundi ou mardi. Les traders s’attendent toutefois à de nouvelles opérations dans les prochains jours, a souligné Jason Roose. « La direction du marché dans les prochaines semaines, au moins jusqu’au début des moissons en Amérique du Sud, dépendra de leur ampleur.»

Les cours du maïs et du soja ont aussi été aidés mardi, selon le spécialiste, par quelques inquiétudes sur les conditions météorologiques en Argentine et au Brésil qui pourraient y affecter la qualité des récoltes. Les cours du blé américain de leur côté ont perdu mardi un peu du terrain gagné au cours des dernières séances alors que les investisseurs surveillent de près ce qu’il va advenir de la récolte russe. « La Russie, premier exportateur mondial de blé, continue à s’étendre sur de nouveaux marchés », ont souligné les analystes d’Allendale en indiquant que des responsables russes s’étaient rendus en Irak pour devenir un de leurs fournisseurs. Dans le même temps, à l’approche d’une réunion entre le ministre russe de l’agriculture et des exportateurs de blé programmée pour le 21 décembre, « on se demande s’ils ne vont pas chercher à limiter les exportations en imposant par exemple une nouvelle taxe », a remarqué Jason Roose. Le ministère américain de l’agriculture (USDA) a par ailleurs annoncé lundi soir la mise en oeuvre du deuxième volet de l’aide d’urgence destinée aux agriculteurs affectés par les représailles aux tarifs douaniers américains. Les versements directs aux agriculteurs devraient au total atteindre 9,6 milliards de dollars, dont 7,3 milliards aux producteurs de soja.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a terminé mardi à 3,8550 dollars contre 3,8400 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de blé pour mars, également le plus échangé, a fini à 5,3275 dollars contre 5,3525 dollars lundi. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, a clôturé à 9,0775 dollars contre 9,0475 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr

© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net

Go to Source
Author:

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer