Changement climatique Un tiers des agriculteurs prêts à investir pour davantage stocker l’eau

Paradmin

Changement climatique Un tiers des agriculteurs prêts à investir pour davantage stocker l’eau

Les infrastructures françaises actuelles permettent de stocker à peine 5 % des flux annuels d'eau. Un chiffre bien éloigné des possibilités espagnoles. De l'autre côté des Pyrénées, les infrastructures permettent de stocker 48 % des flux.Les infrastructures françaises actuelles permettent de stocker à peine 5 % des flux annuels d’eau. Un chiffre bien éloigné des possibilités espagnoles. De l’autre côté des Pyrénées, les infrastructures permettent de stocker 48 % des flux. (©pixabay) 

L’accès à l’eau constitue un enjeu majeur dans l’adaptation des exploitations agricoles françaises au changement climatique. Le partage de l’eau et la qualité de la ressource en fonction de son usage sont aussi des sujets de crispation au sein de la société.

Selon un sondage en ligne réalisé sur terre-net.fr, 33 % des agriculteurs seraient prêts à investir dans des bassins de stockage de l’eau et dans des systèmes d’irrigation ? Un chiffre qui témoigne d’une part de la volonté des agriculteurs de disposer d’installations efficaces pour accéder plus facilement, et en particulier en été, à une ressource hydrique, et d’autre part, à un besoin important en eau pour permettre aux agriculteurs de faire face aux épisodes de sécheresse.

Lancée en novembre dernier et devant s’achever en mars prochain, la deuxième phase des Assises de l’eau, doit justement aborder les questions autour du changement climatique et de la ressource en eau. Trois axes complémentaires doivent être approfondis : « économiser, protéger et partager la ressource en eau ». Il ne semble pas vraiment – ou du moins très peu – question de chercher à augmenter la disponibilité en eau pour les activités humaines, en particulier agricoles.

La France, notamment par rapport à ses voisins espagnols, est pourtant très en retard dans ce domaine : selon les chiffres de la FAO, la France peut stocker seulement 4,7 % du flux annuels d’eau alors que l’Espagne est en mesure d’en stocker 48 % !

© Tous droits de reproduction réservés – Contactez Terre-net

Go to Source
Author: Arnaud Carpon

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Vous devez être connecté(e) pour laisser un commentaire.

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer