Baisse de la mortalité routière : merci les 80 km/h, vraiment ?

Paradmin

Baisse de la mortalité routière : merci les 80 km/h, vraiment ?

La Sécurité Routière vient de dévoiler le bilan de la mortalité en 2018, qu’Édouard Philippe a qualifié d’historique. Vraiment ?

2018 serait l’année la moins meurtrière de l’histoire de la Sécurité Routière. C’est en tout cas ce que clame l’organisation, alors que de nombreuses questions se posent autour de la limitation à 80 km/h. Désapprouvée par Emmanuel Macron, qui souhaite mettre en place des aménagements, elle reste tout de même soutenue par Édouard Philippe, ravi de voir les chiffres de l’année 2018 confirmer l’efficacité de sa mesure. Et pour cause, Après quatre ans de hausse de la mortalité, c’est enfin une baisse qui aura été enregistrée pour l’année passée. Une petite victoire donc, qui s’explique, bien évidemment, uniquement par la baisse de la vitesse. Tout du moins selon le gouvernement.

Concrètement, 3.259 personnes sont mortes l’an dernier sur les routes, contre 3.448 en 2017, soit 198 vies « sauvées » en un an. Selon la Sécurité Routière, qui dépend de l’Etat, la limitation aurait permis de sauver 116 personnes depuis le mois de juillet dernier. Une baisse encourageante, malheureusement émaillée d’une petite remontée en fin d’année, causée, selon l’organisation, par la dégradation des radars. Pour rappel, ce sont actuellement 60 % des cabines fixes qui sont hors-services, sur les 3.275 réparties sur le territoire, divisant par deux le nombre de verbalisations.

Plusieurs paramètres à prendre en compte

Évidemment, il est assez difficile d’avoir des preuves que la limitation à 80 km/h soit la seule responsable de la baisse des accidents. En effet, hormis le fait que les voitures sont de plus en plus sécurisantes et sûres, les Français ont globalement moins roulé l’an dernier qu’en 2017. L’UFIC (Union Française des Industries Pétrolières) a en effet relevé une baisse de la consommation moyenne de 1,7 % pour l’ensemble de l’année, et de 9,1 % en décembre. Une dégringolade qui s’explique notamment par la mobilisation des gilets jaunes, dissuadant les automobilistes de circuler sur les routes en raison des blocages.

Un résultat d’autant moins spectaculaire qu’il est à peine meilleur que le record historique de 2013, année qui avait alors comptabilisé 3.268 morts, soit « seulement » neuf de moins qu’en 2018. Autant dire qu’il s’agit là d’une fluctuation tout à fait normale, et qu’il y a de fortes chances pour que les 80 km/h n’y soient pas pour grand-chose. Par ailleurs, et malgré ces résultats, annoncés comme « historiques » par Édouard Philippe, Emmanuel Macron souhaite tout de même procéder à des aménagements. Le président de la République affirme en effet vouloir laisser aux départements le choix d’appliquer la limitation ou de revenir à 90 km/h.

Retrouvez nos derniers articles sur les 80 km/h :

80 km/h : le gouvernement va-t-il faire marche arrière ?

80 km/h : impact limité sur la mortalité routière

80 km/h : Emmanuel Macron pourrait-il revenir sur la mesure ?

Go to Source
Author: Marie Lizak

Vous aussi profiter de l’injection de vapeur froide d’eau a l’admission d’air

Cliquez sur l’image

Combustor sas

À propos de l’auteur

admin administrator

    Refonte Boutique jusqu'au 28/02/2020Aucune commande ne sera honoré ! Ignorer